L'espace immersif de la grotte Chauvet


Un dialogue entre arts et sciences

 

Ces domaines sont représentés respectivement par deux personnes : Frédéric Ravatin, scénographe, familier de la grotte Chauvet car ayant travaillé dans le passé pour l’équiper, la sécuriser et en faire le fac similé, et Guy Perazio, responsable du relevé topographique de la grotte et de tous les relevés numériques qui ont permis de réaliser cette reproduction. Tous deux ont conçu de 2000 à 2009, le projet de restitution de la grotte Chauvet. De cette rencontre est née une volonté commune : faire voyager les gens dans le temps et dans l’espace par l’imagerie de Chauvet. C’est également un dialogue entre l’ancestral et le moderne. Une cohabitation entre des œuvres picturales rupestres vieilles de 36000 ans et l’exploitation de technologies numériques innovantes. Nous proposons cette année pour la première fois au public, à travers ces différents croisements, de pénétrer dans l’univers sacré de la grotte.

EXPERIMENTA : entre sciences et création

 

Le salon Experimenta a pour but de surprendre et d’innover en exposant des projets issus de collaboration entre artistes et scientifiques. L’idée de l’espace immersif de la grotte Chauvet a été développée dans cette optique. Creatime et Guy Perazio se sont donc associé, afin d’exprimer cette intention dans le cadre du salon. Pour concilier le domaine des sciences et de la scénographie, il a fallu d’abord élaborer un scénario.

Des profondeurs du temps au cosmos

 

Nous proposons aux visiteurs de monter dans un vaisseau afin de voyager dans le temps et de s’immerger dans l’univers de la grotte. Un spectacle grandiose les attend. D’abord, un nuage de points se matérialise et se fige pour représenter le relevé de Guy. Ces points se relient dans un second temps pour former des triangulations qui, petit à petit, se métamorphosent. C’est alors qu’apparaît la paroi de la grotte. Les animaux qui l’habillent en peinture prennent vie pour rôder un à un autour des spectateurs. Après cette scène étrange et cérémoniale, le public traverse la paroi pour se retrouver dans les étoiles. Ce scénario, comme sous la forme d’un rite, illustre la dimension cosmologique et mystique de la grotte. 

Fonctionnement de l’espace immersif 

 

L’espace immersif se présente comme un vaisseau voyageur dans l’imagerie de la grotte. Il est matérialisé par un espace, objet de 50m2 de forme ovale, démontable, remontable et mobile. Sa composition est la suivante : une ossature métallique réalisée en ponts lumière, une double enveloppe de résille blanche ou métal froissée d’un côté et lisse de l’autre et enfin un textile blanc sur le sol. La projection se fait sous la forme d’une image sphérique, comme une bulle qui voyage dans la grotte Chauvet réelle. Grâce au positionnement des projecteurs, un modèle numérique de l’espace immersif a été créé. La forme finale des images est réceptionnée par les parois, ce qui donne une projection complète, continue et tenant compte des déformations locales de l’espace. La bulle devient alors un vaisseau.

L’expérience grotte Chauvet 

 

Cette aventure nous a permis de renforcer nos liens avec l’Atelier arts sciences et le CEA, mais surtout de faire rêver notre cher public. En se servant à la fois de l’extraordinaire imagerie de la grotte Chauvet et des techniques numériques au service de l’immersif, nous transportons le spectateur là où il n’aurait jamais imaginé aller.

 

«L’émotion mystique est la plus belle que nous pouvons éprouver. »

 

Albert Einstein                           

                                             

 


Intervenants

 

Conception et réalisation

 

- Frédéric Ravatin, Scénographe,

- Guy Perazio  Géomètre cabinet Perazio,

- Benjamin Sadier, Cabinet Perazio,

- José Péral,  Cabinet Perazio,

- Luc Chambaud,  Cabinet Perazio,

- Serge Walter,  Infographiste Cabinet Perazio,

- Gilbert Mantovani,  Expert patrimoine souterrain,

- Marie Bardisa, Conservatrice de la grotte Chauvet,

- Gaël de Guichen,   ICROM,

- Emmanuel Malecot,   Directeur général Campenon Bernard - Vinci,

- Jacques Bocquet, Decalog,

- Céline Miquelis,   Décors et montage,

- Lionel Duval,  Agencement,

- Nicolas Jeanselle, Equipements audio-visuels MPM,

- Nicolas Gérard,    Equipements audio-visuels MPM,

- Stéphane Da Fonseca Gameiro, Equipements audio-visuels MPM,

- Yves Daubert,   Graphisme,

- Sophie Chénel, Procédés Chénel,

- Sylvie Tranchant,   Procédés Chénel,

- Frédéric Locca,  Infographie numérique,

- Richard Sanderson, Composition musicale,

- Mélanie Borg,   Organisation,

 

Maîtrise d'ouvrage

 

- Eliane Sausse, Directrice de l’Atelier Arts - Sciences,

- Antoine Conjard,  Directeur du théâtre Hexagone,

- Michel Ida, Directeur du laboratoire Idea’s Lab,

- Marie Brocca, Organistaion et encadrement Experimenta,

- Marie Perrier,  Organisation et encadrement Experimenta,

- Nathaly Brière,  Encadrement et développement du projet,

- Nicolas Anastassiou,  Logistique et équipements Experimenta.